Mot de passe oublié ? Inscrivez-vous

Espace membre

5 ressemblances entre la traduction et… la danse !

Publié le 22/03/2017

 

La traduction et la danse ? Que peuvent avoir en commun ces deux disciplines ? L’une implique une activité physique, du mouvement, alors que l’autre se pratique souvent installé à un bureau devant un ordinateur. Ferions-nous une analogie entre les sauts et déplacements des doigts du traducteur sur son clavier et les mouvements des danseurs ?

Pas du tout ! La traduction et la danse ont plus en commun que ce que l’on imagine. Voici l’art de la traduction sous un nouveau jour.

  • La danse et la traduction nécessitent tout autant de compétences. Tout comme savoir bouger ne fait pas de vous un bon danseur, savoir parler une langue (ou plusieurs) ne fait pas de vous un bon traducteur. Si les danseurs répètent et s’entraînent pendant des heures pour accomplir des mouvements parfaits, c’est avec des années de pratique que les traducteurs perfectionnent leur écriture.
  • La danse comprend tout un éventail de styles qui ont leurs propres spécificités, comme la danse contemporaine, la danse classique, le break dance, le tango ou les claquettes. De la même façon, la traduction couvre une multitude de domaines et prend différentes formes, de l’économie au design en passant par la littérature, le journalisme ou la science. Chaque domaine implique une forme d’expression particulière, une certaine terminologie, un style… qui diffèrent selon les langues !
  • La danse permet d’exprimer des émotions, des sentiments ou une identité par le mouvement. C’est un moyen de communiquer avec un public voire même de raconter une histoire. Eh bien la traduction, elle aussi, permet de transmettre des idées et des connaissances aux autres dans des langues différentes.
  • La danse n’a pas de limites. C’est un langage du corps compris partout dans le monde qui est un moyen de communication dans le monde entier. Elle est fédératrice. De la même façon, la traduction n’a pas de frontières et unifie les peuples par une compréhension mutuelle.
  • Derrière l’expression artistique qu’est la danse, se cache un haut niveau de technicité fondée sur les lois du mouvement et de la posture, acquise par le biais d’exercices, d’étirements et avec de l’entraînement. Ce que le public perçoit n’est qu’une performance finale ! La traduction elle aussi respecte des règles, grammaticales cette fois, et une syntaxe spécifiques. Le travail du traducteur, c’est de comprendre et maîtriser ces règles (dans la langue source comme dans la langue cible) pour ensuite restituer le sens du texte afin que le lecteur le comprenne aisément, dans la fuidité, et sans même se rendre compte de la structure sous-jacente.

 

Alors on va continuer à faire danser nos doigts sur les claviers… en attendant de vous retrouver bientôt à la Maison de la Traduction !

retour au blog

×

Vous utilisez un navigateur obsolète !

Ce site utilise des technologies modernes qui ne sont pas supportées par votre navigateur. Vous êtes susceptible de rencontrer des problèmes d’affichage. Nous vous recommandons d’utiliser ou de mettre à jour l’un des navigateurs suivants :